jeudi, juin 16, 2005

Mon coeur est un artichaud, le monde est rempli de jardiniers

Ce titre est ma note ce soir.
Ou bien c'est l'inactivite, ou bien c'est la pression, ou bien ... mes vieux demons qui reviennent.
Va savoir!

dimanche, juin 12, 2005

Par Enzo Enzo

Je ne connaissais pas ... Pas de surprise mais la fin nous dit de passer de l'autre cote du rideau ... C'est mon interpretation ;)



Femme d'artiste

Au comédien qui s'applique
Savoir donner la réplique
Poser nue sans bouger
Dans l'froid d'un atelier
Ecouter toute une nuit
La lecture d'un manuscrit
Balayer sous l'piano
Sans gêner le maestro
Stimuler d'un baiser
L'inspiration fatiguée.

Femme d'artiste
Egérie ordinaire
Muse modeste
Dans l'ombre des coulisses
Femme d'artiste
Qui essuie la vaisselle
De son poète
Lorsque poussent ses ailes.

Y a des mélodies divines
Qui sont nées dans la cuisine
Des sérielles, des lyriques
Des dodécaphoniques
Quand elle prépare les hors d'œuvre
Il achève son chef d'œuvre
Des Molières, des Césars,
Des Grammies, des Oscars,
Des Goncourt, des Narcisse
doivent beaucoup aux femmes d'artistes.

Femme d'artiste
Egérie ordinaire
Muse modeste
Dans l'ombre des coulisses
Femme d'artiste
Qui repasse le linge
De son poète
Qui se creuse les méninges.

Pas la fatale
Pas la mante religieuse
Ni la dévoreuse
De talent
Cannibale
Mais la sentimentale
Aquarelliste
Patiente
Et belle
La sentinelle.

Femme d'artiste
Egérie ordinaire
Muse modeste
Dans l'ombre des coulisses
Femme d'artiste
Qui sourit mais qui trime
En attendant
La monnaie de ses rimes.

Depuis que je fais l'artiste
J'ai la chance à mes côtés
En privé comme en public
D'avoir des gars uniques
Pour me choyer...
J'ai des hommes d'artiste
Qui langent mes marmots
Amants ou auteurs
J'ai tout c'qu'il me faut
Hommes d'artistes
Qui chassent mes soucis
D'un mot d'un geste
Ou d'une mélodie.

Au fait, j'y suis allee ...

....a Paris. J'y ai passe 15 jours.

Rencontres, entretiens, salons, depot de candidatures. J'attends une reponse serieuse apres 2 entretiens pour la meme boite. Elle devrait tomber d'ic a 15 jours ... mais vous savez ce que c'est. La concurrence est rude et les candidats tous aussi motives!

Mais oui aussi, je l'ai rencontre... nous nous sommes rencontres, apres une semaine d'hesitation... de sa part. Nous avons meme passe une soiree ensemble. Tres tres agreable.

Non, pas ce que vous croyez. Il est fidele (je ne le suis donc pas?). Des baisers echanges, des regards non moins passionnes. 25 ans de moins ou de plus et peut etre cela eut ete possible...
Est-ce alors une question de fidelite? La meilleure des raisons donc. Je respecte.

Depuis mon retour, je mets de la distance ... enfin, je n'ecris plus ... a son grand regret me dit-il. Bientot peut-etre encore. Revoir le registre d'echange avant.

samedi, juin 11, 2005

Essai d'ecriture ...

Je me suis laissee entendre dire que parfois, je pouvais avoir la plume heureuse... J'ai ecrit ce bout d'essai... En toute bonne critique, vous en pensez quoi?


Ils se l'etaient promis et ils y sont. Loin des palaces et de l'effervescence du centre ville de Florence, ils ont prefere une chambre dans une villa privee, en pleine campagne de Toscane, a mi-distance entre Florence et Sienne, de facon a profiter des tresors de chacune des deux cites.
Le soleil est la; 3 jours qu'ils ont pris leurs quartiers... deja 3 jours et plus que 2 jours avant un retour sur Paris.
Leurs matinees sont occupees par les visites et autres decouvertes aux detours des ruelles des cites. Les apres-midis, trop chaudes en ces journees de debut d'ete, ils les passent a la farniente, lecture, siestes amoureuses. La chambre dispose d'un patio prive, ensoleille une bonne partie de la journee, ombrage en fin de journee au moment du petit verre de vin, frais, en accompagnement des olives si parfumees de la region ....
C'est l'heure a laquelle il aime s'asseoir, tranquille, a lire, sur le pas de la porte donnant sur ce patio. Cet apres-midi, il doit verifier certains points d'un dossier un peu complique qu'il devra traiter a son retour.
Restee nue, elle passe a ses cotes, seul un pareo a la main qu'elle pose a meme le sol, au soleil.
Il la regarde ; d'ou il est, il peut voir ses cheveux, son corps, ses jambes. Il aime l'observer ainsi. Elle aime qu'il l'observe ainsi.
C'est un moment ou chacun se retrouve, reprend ses sens, se detourne de l'autre. La distance est leur tranquillite ; l'espace leur communion.
Aujourd'hui un bain de soleil, hier c'etait une course rapide au village en bas de la cote pour respirer l'odeur des pierres. La distance qu'elle met entre eux dans ces moments est pour lui une jouissance insoupconnee ; une absence joyeuse parce qu'il la sait avec lui ; une promesse de retour ... Il ferme les yeux parfois, pour mieux la sentir, ne pas laisser echapper ce bonheur

vendredi, juin 10, 2005

Impression de plenitude

Cela fait un moment que je n'ai plus ecrit ... enfin, sur ce blog... Mon statut, ni ma position geographique, ni rien n'a change, sinon que j'ai l'impression de m'etre videe de mon trop plein et d'accueillir un peu plus la vie comme elle vient.
C'est comme , vous savez, quand vous etes dans une piece, vous savez qu'une personne qui vous est tendre et chere est dans une piece adjacente et vous l'entendez chantonner pendant qu'elle arrose ses plantes ou qu'elle feuillette un magazine ou qu'elle vaque a je ne sais quelle occupation.
Tout est calme, tranquille, et vous sentez la vie passer ; vous pouvez la toucher, la voir. Elle est la.
Ce soir, j'ai cette impression de plenitude.
Comme tous les vendredis soirs, je suis seule, j'ai seulement mon fils qui dort au premier etage et je sens la vie passer.

jeudi, juin 09, 2005

Critique

Je suis assez admirative devant les personnes critiques. Elles ont toujours quelque chose à dire.
J'avoue que de mon côté, il n'y a pas grand chose qui me choque, à part la violence et la faim dans le monde. Je me suis longtemps demandé si je n'étais pas trop naïve devant les choses ...
Les tractations politiques (quel qu'en soit le niveau ... national ou au niveau interne des entreprises), les petites ambitions des uns et des autres, les niveaux de salaire et récompenses dues ou indues, les choix stratégiques d'untel ou d'un autre me laissent souvent indifférente. Alors que j'en vois qui s'insurgent de tout et tous, je passe souvent mon chemin, ou bien si j'en pense quelquechose, je ne vois pas trop l'intérêt de le partager avec d'autres, le sujet même n'ayant pas beaucoup d'intérêt pour moi.

Je me suis demandée un jour si je n'étais pas une inadaptée sociale, si je n'étais pas restée trop longtemps dans le cocon familial, dans ma campagne, éloignée des tracasseries de ce monde ...

Aujourd'hui, et face aux divers événements auxquels je dois faire face depuis un peu plus d'un an ,je pense que, plutôt qu'à rester là, à discuter, je préfère l'action, quitte à agir seule. Plutôt qu'à m'insurger, je préfère garder mes énergies (positives) pour construire ou reconstruire.
Je crois que cela m'a été transmis par mon père qui plutôt que d'écouter les critiques ou se battre contre des moulins à vent pour 3F 6 sous, préfère passer son chemin et avancer.
Il y a du bon et du moins bon dans cette attitude ; je pense qu'à un moment donné, il faut de toutes façons faire face au moins pour protéger les acquis. Il faudrait que je commence à faire face, parfois, pas trop souvent cependant... J'ai besoin de mon énergie encore pour construire... ou reconstruire, je ne sais pas encore.

A voir ou à suivre,