dimanche, avril 10, 2005

Fils d'artiste

Je pars sur Paris debut mai pour 3 semaines environ en esperant avoir decroche le maximum d'entretiens, en tout cas ceux qui me permettront d'obtenir LE job qui me permettra de rentrer.

Si cela se passe pour le mieux (cf. ci-dessus) alors il me faudra penser a la phase II c'est a dire , "je pars".

Je laisse mon fils ici, avec son papa... le temps de mon installation et des 3 premiers mois ... Le coeur serre, tres serre... pendant trois mois, peu de nouvelles, une grand-mere acerbe, un mari artiste dont je ne connais jamais le programme a l'avance.

Fils d'artiste, cela veut dire aussi vivre un rythme decale, connaitre ses absences, dormir chez sa grand-mere ou sa nounou... J'ai peur qu'il ne soit finalement eleve pendant ces 3 mois par la grand-mere et la nounou, mon mari ne le voyant que durant la journee et encore de moins en moins puisque maintenant, mon fils va a l'ecole la journee entiere...

Mon mari se rapporte beaucoup a la musique pour exprimer ses sentiments, la sienne ou celle des autres ... Inevitablement, un de ces jours et bien que cela ne soit pas dans son repertoire, il va me jouer "Mon fils, ma bataille" de Balavoine...
Pourtant, ce n'est pas mon genre d'enlever son fils a son pere ... pourtant, et cela a fait l'objet d'une discussion serree ce week-end, il est hors de question que notre fils soit eleve par sa grand-mere ou par sa nounou...
Bien des discussions a venir surement... douloureuses, surement... mais la communication est la .. ne perdons pas le fil ...